Concours photo 2020

Partenaires

Sur Facebook

avatar_rouge67

Rouge67, les présentations

Démarré par rouge67, 22 septembre 2006 à 17:22:23

0 Membres et 32 Invités sur ce sujet

rouge67

Bon ben je vais y aller de ma petite histoire.
En 2001, un de mes potes qui se trouve être le Président du Cercle des fous du volants -petit club de collec de la région de Meaux 77 France- me rabachait: "alors quand est ce que tu rejoins le club avec une ancienne ?"
Et moi de répondre: "tu sais la seule ancienne qui me motiverait ce serait une Mustang, genre 67". Quelques semaines plus tard, il m'avait pris au mot et m'avait dégotté dans la région une Mustang en état de marche et en assez bon état général, du moins c'est ce que je croyais à ce moment là.
Je ne me suis pas fait prier, pour 38000F alors (+/- US$6000), avec en prime un 2ème jeu de vitres complet, et quelques pièces en surplus, çà valait le coup.
  Il faut dire que je n'ai jamais touché à la restauration avant çà et que la mécanique auto çà me rebutait plutôt. Mais je suis passionné en revanche par le travail de mes mains et je préfère créer des choses plutôt que de me farcir la tête d'images...
  Lorsque j'ai ramené la bagnolle à la maison, je pensais faire quelques petits frais par ci par là, car j'avais vu quand même qu'elle n'était pas parfaite. Oui mais moi je suis un peu perfectionniste, en tout cas je n'abandonne jamais une tâche que j'entreprends avant qu'elle ne soit terminée selon l'idée initiale. Cà, je l'avais sans doute oublié à ce moment là...
Ci-dessous photo de la voiture lors de son arrivée.

Ceux qui ont bien observé ont remarqué qu'elle est équipée des jantes d'origine 67. Les phares longue portée ne sont pas des options Ford mais ils ont l'air d'époque.
  Au premier abord quand j'ai fait l'achat, seuls les barrettes d'essuies glace n'étaient pas d'origine, et il manquait le lettrage M U S T A N G sur l'aile. Carbu 2v, boite auto + DA (cool !), intérieur std avec console. Les précédents proprios avaient défoncés la partie haute de la console centrale pour loger un autoradio moderne.  Quelques déchirures dans le plafond et les sièges.
La suite un autre jour... si çà vous interesse. ;D

Thierry

Bien sur que ca nous intéresse  ;D
Le prix me parait trés intéressant vu son état apparent. J'avais acheté la mienne 40.000F il y a 10 ans. Elle était trés saine avec seulement de la rouille en surface sur le fond du coffre, 100% d'origine et en parfait état mécanique. Les seuls travaux nécessaires étaient le revetements du siege conducteur, le dessus du tableau de bord et la peinture. Est il toujours possible de trouver une Mustang dans cet état en France de nos jours?
Mon autre passion:
Photographie

rouge67

La même que j'ai achetée il y a 5 ans donc, se vend aujourd'hui pas moins de 10000¤ (+/- US$9000), une fastback ou un cabriolet pas moins de 15000. Pour moins de 10000¤, on a une voiture pratiquement pas "roulante" ou alors à reprendre de fond en comble. Depuis la sortie des 2005, la cote grimpe...

rouge67

Quand j'ai fait l'achat j'avais bien remarqué des boursoufflures de rouille en bas des portières et de chaque coté des écoulements de la baie de pare brise et de lunette AR. Le plancher conducteur était perforé et l'intérieur n'était plus très frais.
De l'acide de batterie avait dû couler dans le coffre. Je n'envisageais pas de gros travaux à part çà.
Le premier été je me suis donc mis en tête de retaper un peu l'arrière et l'intérieur du coffre et le réservoir. Oh, çà s'est bien passé mais j'ai compris à ce moment là que je ne m'en tirerais pas avec quelques retouches et un peu de peinture; je commençais à envisager une restauration complète sans trop savoir où çà m'emmenerait...

rouge67

Après çà, je fis refaire le plancher par un carrossier de mon quartier, avec une tôle de réparation de chez Vantastic. J’en ai profité également pour acheter le minimum nécessaire pour restaurer la Mustang, le manuel Haynes et une boite de clés US Facom. Je me suis rendu compte qu’avec 3 ou 4 clés et 2 tournevis on pouvait démonter presque toute la voiture. Pour çà, la mécanique Ford de cette époque est très facile. Dans les mois qui suivirent je me suis mis à désosser la voiture tranquillement et à étudier tous les moindres recoins. J’ai passé notamment plusieurs jours sur le câblage électrique, car il avait été légèrement modifié (le rhéostat de tableau de bord faisait varier les feux AR…) et le manuel n’est pas tout à fait conforme, ou alors c'est mon cablage qui a été modifié. Chaque WE je me penchais sur une partie de la voiture, pour démonter ou simplement inspecter, si bien qu’après plusieurs mois je la connaissais par c½ur. J’ai passé beaucoup de temps à restaurer la boite de chauffage par exemple.
Après çà j’étais décidé à faire refaire la carrosserie complètement, l’extérieur par un pro, l’intérieur j’allais m’en charger.

Les ouvrants sont démontés pour être décapés par procédé chimique.
Les vitrages et les baguettes chromées sont démontées.

Thierry

Voila une restauration qui semble etre faite dans les regles de l'art. J'attends avec impatience la suite  :)
Mon autre passion:
Photographie

rouge67

En vue d'une peinture j'ai préparé l'intérieur; nettoyage, ponçage grossier. Rien trouvé de particulier sous la moquette sauf quelques cents. J'ai enlevé tout l'insonorisant du sol au plafond.
  J'ai repeint ensuite au pinceau avec du rouge à camion jusque dans les moindres recoins.
  La planche de bord à été peinte à la bombe en noir satiné.
  J'avais prévu de l'insonorisant de remplacement, récupéré lorqu'on découpait les pavillons pour installer des toits ouvrants quand c'était la mode, et des dalles goudronnées pour le remontage. Pour l'isolation du pavillon, en remplacement de la laine de verre, j'ai acheté de la "thibaude" . J'avais prévu d'en tapisser aussi le coffre, car j'avais l'intention de l'habiller en moquette et non pas de mettre la toile cirée d'origine.
J'ai emmené la voiture dans cet état chez le carrossier, vitres et ouvrants démontés, ces derniers ont été décapés par procédé chimique; c'est bien plus rapide et plus efficace que le sablage ou ponçage. L'inconvénient, c'est plus cher et çà laisse la tôle à nu, les carrossiers n'aiment pas çà car çà gomme les imperfections et il faut repasser un voile d'apprêt mat pour les révéler avant de corriger les défauts.
Carrossier au travail, çà fait de la poussière
On reconnait tout juste une Mustang.
Plusieurs couches de teintes différentes de ce coté...
Travail et patience, il en faut.
Ouf, çà avance
Là, on reconnait déjà mieux la Mustang.

rouge67

Après la peinture, le remontage a été effectué en une dizaine de samedi. J’avais eu le temps d’étudier la voiture depuis 2 ans qu’elle était immobilisée !
Ce qui a été le plus délicat c’est la mise en place du ciel de toit et l’alignement des ailes/portières/capot. Cà m’a pris 2 week-end. Petite surprise : en démontant j’avais cassé le pare brise mais je ne m’en faisait pas j’en avais un autre de rechange. Oui mais il était non teinté et très abimé, zut ! Je n’avais pas le temps ni les moyens pour en faire venir un neuf. Je l’ai remonté comme çà en prévoyant le remplacement un jour prochain. Ci-dessous 1ères sorties été 2004. La banquette AR et la plage AR ne sont pas encore remontées. Les enjolieurs sont ceux de 67.

rouge67

D'autres photos; encore Vincennes et 1er concours de présentation 1ère coupe. la voiture possédait encore ses enjoliveurs d'origine et le jury a apprécié la restauration du compartiment moteur plutôt que le remplacement par des pièces généralement chromées ...
Les sièges sont ceux d'origine mais j'ai adapté des appuies tête de ... Peugeot !
et mis des housses bon marché par la dessus. Plus tard je changerai tout çà.

rouge67

Comme bon nombre d’entre vous, je suppose, j’ai toujours une liste de prévision de travaux et d’achat à faire. Pour 2005, la voiture avait besoin d’un train de pneus.
Je n’avais pas envie de conserver les enjoliveurs 67,ni la taille des pneus d’origine, je voulais donner un petit aspect « street ». Grâce à une opportunité j’ai commencé par acheter les pneus, des Cooper Cobra en 215x70/15 pour l’AV et en 235x70/15 pour l’AR. Donc, je devais choisir quel modèle de jantes j’allais acheter. Bien sûr je lorgnais sur des Torq-thrust ou des Cragar S/S, mais j’avais déjà crevé le plafond de mon budget et était il raisonnable de mettre ce prix alors que le moteur, les freins et la partie mécanique des trains devaient encore être remis en état ? Je me suis donc rabattu sur des jantes en acier chromées American Racing modèle Tailgunner en 15x7 ‘’ backspace 4’’, nettement moins chères. Une fois montées, je me suis vite rendu compte que les suspensions étaient fatiguées, sur les bosses importantes les roues touchaient l’intérieur de l’aile à l’AR. Le backspace minimum aurait dû être 4.25’’ voire 4.5 pour être tout à fait tranquille. Sur ma liste de travaux j’ai donc placé lames de ressort + amortisseurs en priorité.






rouge67

Des photos des sorties 2005. Sur le plan travaux pas grand chose pendant cette année là. Juste le remplacement du pare brise. Et pourquoi ? Et bien figurez vous qu'en le démontant pour la réfection carrosserie j'avais pèté le pare brise car il avait été bien collé. Je ne me faisais pas de soucis car je savais que j'en avais un de rechange. HORREUR !  au moment de le remonter je me suis apperçu que c'était un non teité et qu'en plus il était tout terni  Je l'ai donc remonté comme çà quand même car il fallait que je termine le remontage pour rouler un peu sereinement après toutes ces années à attendre. Et donc en 2005 j'ai installé un parebrise neuf. Ce n'est pas recommandé de démonter et remonter trop souvent les baguettes chromées de l'entourage; elles finissent par attraper une mauvaise forme et bonjour pour les faire tenir en place...


rouge67

Voici mon véhicule de tous les jours:
Here is my daily ride:

rouge67

Quelques photos de l'intérieur refait par mes soins. Ciel de toit neuf, (là je peux donner des conseils) planche de bord repeinte en noir satiné, boite à chauffage restaurée, door panel et kick panel neufs, peinture grainée sur la tole de portière selon une méthode personnelle, console "arrangée" également avec collage de feuilles plastiques minces et tôle d'inox.

rouge67

Travaux prévu pour fin 2005: le démontage et la réfection du bloc moteur, le remplacement de la ligne d'échappement single par une dual, le changement du radiateur. Bref une bonne remise en forme pour le groupe propulseur.
Ben oui le pot d'échappement était prêt à se casser... en deux ! Déjà raffistolé avec force tole+rivets. J'en profite pour le passer en dual exhaust. Collecteurs fonte conservés.
Le radiateur me parait légèrement encrassé et les ailettes du faisceau font un peu la gueule, je décide d'en commander un en 3 rangs, pour être tranquille coté refroidissement.
Quant au bloc moteur, vu la consommation d'huile et les bruits de claquettes bizarres, je me suis dit que çà valait la peine de le passer sur le billard.

rouge67

Le moteur est confié à une connaissance qui restaure les mécaniques, ce n'est pas un professionnel patenté. De mon coté il y a 2 choses auxquelles je ne touche pas: la carrosserie et la mécanique moteur; même si les moulins Ford de cette époque sont des mécanos très faciles d'approche, je préfère confier le mien à quelqu'un qui a un peu l'habitude. Tout un travail peut être ruiné à cause d'un petit oubli ou d'une bricole mal faite. Au bout de 40 ans çà vaut le coup de refaire une petite santé au moteur, non ? Et si on l'ouvre c'est pour faire ce qu'il y a à faire une fois pour toute, comme çà je reparts pour 40 ans de tranquilité !
Ci-dessous vue du radiateur et des conduits obstrués, forcément çà refroidissait pas bien...

rouge67

Le vieux pot d'échappement, la tubulure est encore en état mais le silencieux est fichu... on voit la plaque de tôle que j'avais déjà riveté autour de la cassure.

rouge67

Pendant que le moteur est en réfection à Dijon, je prépare quelques bricoles. Remise à neuf de la pompe d'assistance et présentation de la future ligne d'échappement dual exhaust qui doit remplacer l'ancienne simple ligne. Je veux être sûr de ne pas avoir oublié de pièces et je commence à imaginer comment je vai m'y prendre pour installer tout çà.

exxodus

J ignorais que tu etais passé par la case "dépot moteur" .. qu'est ce qu'il y a trouvé dans ton block ?

rouge67

D'abord on (Romuald et moi) a été surpris de trouver un 351W là où on croyait avoir un 289 ! La différence ne saute pas aux yeux puisque c'est le même bloc avec un peu plus de course, donc un peu plus haut, et l'ordre d'allumage est différent. A part çà il y a la pompe à huile, les collecteurs, quelques bricoles qui diffèrent. Le bloc est parti à la rectification pour réaléser les cylindres, et là on a découvert que 2 cylindres étaient rongés, vraisemblablement par de la corrosion dû à un stockage prolongé à l'humidité, un fois ouvert. Pa rattrappable à la rectification, d'après mes conseillers, trop risqué. Donc j'ai cherché un autre bloc. Que j'ai trouvé chez Monsenego.
A part çà rectif du villebrequin, limite ratrappable, des plans de joint bien sûr, changement des pistons et de l'arbre à came, rectif soupapes et toutes les bricoles qui vont avec tout çà.

rouge67

Retour à la maison pour le moteur après 3 mois de travaux. Il est tout bleu, tout beau. la visserie ARP est magnifique et en plus très efficace. Bon , on verra un peu plus tard pour le ramage...