Concours photo

Partenaires

Sur Facebook

Cabriolet 66, c'est parti

Démarré par machbill, 26 Avril 2018 à 08:38:43

1 Membre et 4 Invités sur ce sujet

Contenu du premier message
bonjour toutes et tous,

bientôt 1 an de recherche et plusieurs mois sur le forum où j'ai beaucoup appris des vieux dinosaures  ;), après beaucoup d'hésitations, d'atermoiements, de comparaisons et tout le bastringue, le choix a été fait.
C'est pas forcément rationnel, et un coup de coeur du coté de ma compagne (cabriolet blanc) alors que je regardais de très près un coupé 67 rouge passé, elle a vu le cab et là c'était foutu (ce que femme veut ...).

Mais après tout, partir d'un cabriolet et  investir dans une restauration plus ou moins complète, c'est financièrement plus présentable que de doubler la mise sur un coupé à 16 000 € avec une peinture, un intérieur, toutes les liaisons au sol et des travaux dessous.

Donc voilà, j'ai trouvé mon bonheur chez Denis Maréchal (Savoie), avec un cabriolet 66 code A, BM et un pont autobloquant. Il est à priori complètement d'origine, direction non assistée, freins à tambours. Il vient du Pacific Canada, houlà la rouille, j'en parle plus loin. Pas d'autre histoire connue (importé fin 2017).

Le coup de coeur, il a été pour moi pendant l'essai, la direction n'est pas floue, ok à l'arrêt il faut un peu de bras, mais en roulant c'est précis, on a les remontées de la route. Les freins à tambour, ben ça freine pas mal, et dans l'urgence si on met son poids sur la pédale, on envoie les passagers valdinguer. Les descentes de col au frein moteur je sais faire, je saurai endiguer un échauffement éventuel.
Le moteur bien aidé par la BM 4v, il pousse très très bien, très linéaire en plus, avec bien sûr le couple qui est là très tôt, par rapport à mes essais de 289 code C et BA, c'est vraiment différent et beaucoup plus agréable (je n'aime vraiment pas cette sensation de moulin qui tourne dans le vide au départ de l'accélération avec les BA).

Le son, ben c'est un échappement simple, donc ça ne met pas très en valeur, mais décapoté en accélération, le feulement est là (ok c'est pas un grondement comme avec des magnaflow).

Pas d'infiltration d'eau autre que le radiateur de chauffage qui fuit un peu (elle a ses laves-glaces, mais bon c'est pas une preuve de bon état des cheminées) De toute façon, je me suis promis de ne rouler que par temps sec.

Le pont autobloquant c'est un petit plus dans les épingles de col par chez nous, c'est toujours désagréable la roue intérieure qui patine, mais bon on sait gérer aussi sans.

A bord tout fonctionne, voyant, compteur, jauge, cadran, capote électro-hydraulique en bon état.

Le CT est ok.

Les moins :
- dessous à revoir, beaucoup de rouille à priori non performante, la voiture n'est pas maquillée, elle est dans son jus (ou alors le maquillage est très intelligent en laissant émerger juste ce qu'il faut comme rouille ;-). Torque box cabossé, plaque de renfort cabossé, elle est sans doute passée sur un objet ou un corps quelconque (j'espère qu'elle n'a pas un passé criminel). La structure longerons est ok à priori, la géométrie doit être correcte, il n'y a pas d'usure anormale sur les pneux qui datent un peu (mais ont passé le CT).
- peinture à revoir également, à 10 m ça présente bien, de près ben la rouille est là sur les bas de caisses et de portière, mais là aussi rien d'inquiétant, de toute façon, c'est le genre de voiture qui ne sortira que sur route sèche, et bien rincé par la pluie après les périodes de sel hivernal.
- de la tolerie à faire : jupe et parc-choc avant cabossé et portière passager endommagée, sans doute dû à un problème de charnière.
- L'intérieur rouge est totalement défraîchis avec des déchirures aux sièges.
- toutes les pièces du dessous (suspension, bras de laisons, direction, etc) sont à nettoyer, repeindre ou changer (c'est pour moi ça et ça ne presse pas, travaux d'hiver à venir).
- amortisseur pas beau mais encore fonctionnel, changement à prévoir.
- structure de la capote à repeindre.
- le moteur est à passer à la cosmétique également, mais là aussi rien ne presse.
- joints spi et croisillons d'arbre à revoir,

Tout ça pour un prix que je trouve correct (coup de coeur compris  ;) vu le code A et la BM de 24 500 €, mais elle est au prix vu les travaux à effectuer. Je n'ai pas marchandé car au départ elle n'était pas pas à vendre, (un bon truc de négociateur, mais bon, on la voulait).

Donc en fait Denis, mon vendeur voulait la restaurer pour lui ou une vente beaucoup plus tard, il avait commandé des pièces, aussi dans la foulée il me propose pour 4000 € de plus de :
remplacer les 2 planchers (complet : av et ar), les torque box et la plaque de renfort, la jupe avant (repeinte bien sûr) et le parc choc. Changer la sellerie et les mousses siège avant, les panneaux de portes et la moquette. Fournir le couvre capote, remplacer le radiateur de chauffage. Et assainir les dessous : grattage et peinture époxy.

L'objectif est que j'en profite pendant 3 / 4 ans avant de peut être m'attaquer à une restauration plus complète, notamment le moteur. Tout ce qui est pièces facilement amovibles, je le ferai l'hiver tranquillement (suspensions, direction, etc...).

Donc livraison courant juin à la fin des travaux... l'attente commence, mais je peux aller la voir chaque weekend si je veux.

********************************************
* Numéros d'identification (pour l'instant ça matche)  *
********************************************

Portière et aile :
6F08Axxxxxx
66 Dearborn
Convertible
289 4V

**********
Portière :
76A  color M   trim  25  date:08.J   DSO B7   Axle A   Trans 5
Intérieur standard,
Wimbledon white
Dark red vinyl / red trim
8 septembre
DSO Pacific Canada
différentiel autobloquant : 3.00/1
4 vitesses manual

***********
Pont
WDJ-C
3L00  53x  932

Rapport 3.00
8 pouces
28 dents
Octobre 65
Usine : 932

***********
Plaque moteur sur haut culasse :
289 C 66 10
5-J  250-S

C=usine Cleveland Ohio
année 66
Change level 10 (peinture bleue notamment)
5-J= assemblage octobre 65
250-S : 250= Model 1966 289 4V Engine A code without kickdown linkage and with manual transmission distributor advance curve.
S= has engine manufacture changes for model year 1966

************
Bloc moteur (derrière démarreur)
C5AE - 6015E
(5H18)

************
Manifold (collecteur entrée, haut culasse) : C60E-9425B  : Used with spacer 4V  ports 1.80" x 0.9"

************
Pipe thermostat (thermostat housing) : C50E 859 2A

************
Radiateur : CC4DA Z J71
(2 rangées)

************
Carburateur : Autolite 4100 : C5ZF D
CFM 480  Venturi size : 1.08

************

Démarreur : C30F 11131-A

************
************

Allumeur : C5GF 12127-A  5HA
Tige : C5OF - 12131-A   4a

289 4v single point

**************

Boitier direction

HCC AX 5G 28C

ratio 16/1   Shaft : 41 7/8    Sector 1  model F   SMB-B
bizarre le X, en théorie c'est pour direction assistée !

construite : 28 Juillet 65  équipe C

 Lien

machbill

merci, oui elle est belle décapotée,

avec la capote blanche c'est moins élégant.

y'a du boulot quand même, elle présente bien comme ça, mais la rouille a fait son oeuvre sur les passages d'ailes et bas de caisse et de portière.

machbill

petite mise à jour avec les travaux de l'hiver et tout d'abord réparation des longerons arrières : rouille et fissure sous les attaches de lames (classique à cet endroit avec la plaque de renfort intérieur qui garde bien l'humidité) :

je sais le résultat final n'est pas joli/joli, mais c'est réparé et protégé. A la retraite lors d'intervention plus lourde, je remplacerai les 2 longerons arrières.

machbill

les caches culbu, ça c'est facile, on se fait plaisir :

machbill

le joint de villebrequin arrière, avec de longues heures à batailler :
 mais c'est bon, ça ne fuit plus

machbill

et tant qu'on y est, un peu de cosmétique sur le carter bas, ça aide plus tard pour visualiser les fuites.
La dernière photo montre bien le contraste avec le reste du taf à effectuer. ;)

machbill

Et dans la foulée,
- échange des joints bien évidemment des caches culbu et du carter.
- Vidange moteur et boîte
- graissage mécanisme levier de vitesse et changement des joints plastiques (la 2ème passe bien maintenant).

machbill

et the last but not the least :

Echappement double posé par mon garagiste, enfin le glou glou du V8  hr0  hr0  hr0

(pour la vidéo, c'est un démarrage à froid, pas taper, c'est normal, enfin presque, le starter se désamorce dès qu'on touche l'accélérateur, je vais m'y attaquer) :

https://www.youtube.com/watch?v=Wiz6OXSMHE0

machbill

suite et fin des petits travaux, installation d'un bouchon de vidange pour le pont arrière.
1 forêt de 8,5 mm, 1 taraud de 1/8 27 et un bouchon (aliexpress à 2€) npt 1/8.
vraiment simple à faire et à remplir avec les bidons d'huile avec l'embout biberon.

machbill

Evolutions à venir, de jolis pneus à flanc blanc que je vais monter au fur et à mesure en restaurant les jantes aciers actuelles (j'attends une jante de roue de secours pour faire ça tranquille et sans pression).
Les pneus actuels sont fendillés par endroit et surtout ont 22 ans (1997) !!

machbill

grosse amélioration pour le freinage avec de nouvelles garnitures à fort coef de friction installées par une société spécialisée pour 113 € ports compris :

machbill

Devant la réussite de cette amélioration (nouvelles garnitures "haute performance"), j'ai mis la même chose à l'arrière pour mieux équilibrer le freinage.
Résultat super, après 200 km environ, on peut considérer le rodage à l'avant comme terminé, et bien je bloque les roues sur route sèche. Le freinage est vraiment au top cette fois.

Et après montage des nouvelles garnitures arrières, en roue libre en serrant le frein à main, la mustang ralentit dans une descente à environ 6%, et avec le rodage ça ne peut que s'améliorer.

Je pense que les garnitures raybestos ou scott drake (on ne trouve que ça), sont vraiment mauvaises d'origine (comme si elles étaient déjà glacées).

Petite info : la boîte qui m'a refait les garnitures ferme (patronne en retraite), elle transfert son activité à https://vehicules-anciens.fr/fr/.

machbill

et pour continuer sur les améliorations, j'ai dégotté une jante tôle dans son jus, une fois décapée, et un peu de peinture époxy, j'ai monté un pneu (avec chambre à air), et le tour est joué, enfin une roue de secours. Il ne reste plus qu'à la faire équilibrer.